SAISON 2017-2018
Le 20 novembre 2015
Rouen pouvait espérer mieux...

Pro A - Jouant les yeux dans les yeux avec son adversaire du soir, leader de Pro A qui plus est, le Rouen Métropole Basket s'est incliné dans les dernières minutes à l'Astroballe ce vendredi face à l'ASVEL.

18-15 | 33-32 | 50-45 | 77-66


La soirée a commencé par un poignant hommage aux victimes des attentats de Paris

L'ASVEL ouvre le score mais ce sont les joueurs de Rouen qui vont s'illustrer dans les premières minutes, profitant d'une absence totale d'adresse de la part de la Green Team. Trois triples (Jean-Michel Mipoka et Ron Lewis) viennent couronner les efforts des visiteurs tandis que les Villeurbannais se cherchent au niveau collectif comme individuel. Il faudra attendre plusieurs minutes et une faute antisportive sifflée contre le RMB pour que les locaux fassent surface avec un 4-0 et ne reviennent dans le match (8-9). David Andersen égalise quelques instants plus tard sur un lancer. Rouen ne se laisse pas faire et reprend les commandes rapidement avant de subir un 7-0 pour concéder le premier quart sur le score de 18 à 15.



Dans un premier temps les deux équipes vont sensiblement produire le même style de jeu que lors du premier quart. L'ASVEL reste globalement sans adresse mais parvient à imposer son rythme par une très bonne circulation de balle. Voilà tout simplement de quoi faire la différence au scoring car cinq minutes avant la fin de la première mi-temps Villeurbanne se retrouve on ne sait comment avec 9 pts d'avance. Rouen semble se faire mener par le bout du nez à ce moment-là en se laissant avoir par les provocations de fautes adverses. Une fois à +10 l'ASVEL va se mettre à balbutier son collectif. Ce qui jusqu'alors faisait les affaires des hommes de J.D. Jackson, à savoir la circulation et la fluidité du ballon, se retrouve systématiquement contrarié par la défense adverse plus présente et proposant une palette offensive plus agressive. Les joueurs de Rémy Valin passent devant à 35 secondes de la mi-temps mais le dernier mot sera pour l'ASVEL sur un dernier tir de Trent Meacham avant de rentrer aux vestiaires (33-32).


Kerron Johnson prend la dessus au rebond sur Darryl Watkins

Le retour de la pause ne sera pas très engageant... les deux équipes ne marqueront pas le moindre point avant la 3ème minute de jeu. Le score se débloque avec un triple de part et d'autre mais le filet ne tremble pas frénétiquement pour autant par la suite. Pour les deux équipes la lecture de jeu est brouillonne. Puis l'ASVEL fait quelques fulgurances (interception de Lighty, dunk de Darryl Watkins) et retrouve un instant son jeu de passes et sa vigueur. Rémy Valin sent le vent tourner et arrête le jeu. Son équipe prend cependant un nouveau petit coup au moral lorsque Nicolas Lang triple au buzzer corner gauche pour clôturer le quart malgré une bonne séquence Normande (50-45).

L'ASVEL réussira dans un premier temps à conserver tant bien que mal sa courte avance. David Lighty et Edouard Choquet vont bien aider leur équipe à se lancer pour le money-time qui arrive, il faut l'avouer assez rapidement, tant les deux équipes rentrent vite dans une logique de fin de match. Rouen va alors accumuler les bourdes qui se terminent en balles perdues. L'ASVEL fait, comme ça a été le cas dans l'ensemble du match, la loi aux rebonds offensifs et provoque les fautes pour s'imposer au terme d'un match assez terne de la part des deux formations (77-66).


Place à un nouveau défi pour Alain Koffi et ses coéquipiers vendredi prochain face à la SIG

À L’ASTROBALLE DE VILLEURBANNE, ASVEL BAT ROUEN MÉTROPOLE BASKET 77 À 66
18-15, 15-17, 17-13, 27-21
Arbitres: MM. Bourgeois, Creton et Jeanneau.
 
ASVEL : 25 paniers (dont 8 sur 30 à trois points) sur 68 tirs - 19 lancers francs sur 25 tentés - 43 rebonds - 20 passes décisives - 8 balles perdues - 14 fautes personnelles.
Marqueurs: Meacham (7), Andersen (14), Watkins (13), Lighty (17), Lombahe-Kahudi (8), Lang (9), Choquet (9).
 
RMB : 25 paniers (dont 9 sur 26 à trois points) sur 57 tirs - 7 lancers francs sur 12 tentés - 35 rebonds - 8 passes décisives - 14 balles perdues - 21 fautes personnelles.
Marqueurs: Diabate (8), Lewis (17), Yabusele (13), Koffi (3), Mipoka (9), Johnson (6), Crawford (8), Mbaye (2).


Les statistiques complètes ici


 






Vincent Couty

 Photos: Jean-Charles Mengui / ASVEL Basket
RETROUVEZ-NOUS ÉGALEMENT SUR