SAISON 2017-2018
Le 15 janvier 2016
J17 - Rouen défie les Sharks

Pro A – Le Rouen Métropole Basket se rend à Antibes pour essayer de retrouver le goût de la victoire. Les défaites des dernières semaines ne sont pas rassurantes et celle à la maison face à Cholet est problématique. Face au Sharks qui comptent 8 victoires et cherchent à monter vers le top 8, il faudra montrer un visage conquérant jusqu'au bout des 40 minutes sous peine d'une nouvelle déconvenue.
 
Dans la tête des Antibois, le projet du club se situe clairement en Pro A. Après le titre Pro B de 2013, les Sharks ont passé une année dans l'élite avant de retomber en Pro B sans toutefois s'y éterniser car la saison dernière, le groupe a remporté les Playoffs d'accession pour la remontée. De plus, Antibes s'est offert la première Leaders Cup Pro B de l'histoire. Sur le banc, on retrouve Julien Espinosa, jeune coach de bientôt 32 ans qui a su fidéliser des éléments importants de son effectif depuis plusieurs années. Regardons de plus près à quoi ressemble le roster de l'équipe sudiste version 2015-2016.
 
Tim Blue et Will Solomon, le duo infernal !
 
L'intérieur Tim Blue est arrivé à Antibes en 2012 alors que le club était en Pro B. Il était pour beaucoup dans la montée du club et avait à l'époque allègrement franchi le pas de l'élite. Cette saison il est encore au rendez-vous avec 16.9 pts - 5.4 rebonds - 2.9 passes et 17.4 d'évaluation et on a pu le retrouver au All Star Game 2015 le 30 décembre dernier. Son compère, le meneur de jeu Will Solomon a lui aussi un sacré parcours. Arrivé à Antibes en 2013, ce frais jeune homme de 37 ans a joué au Fenerbahce, au Maccabi, à Salonique, mais aussi en NBA à Memphis, Toronto, Sacramento ! Lui aussi on l'a retrouvé à la AccorHotel Arena de Bercy pour le All Star Game. Il tourne à 13.6 pts - 3.1 rebonds - 3.5 passes - 13.3 d'évaluation et donnera forcément beaucoup de fil à retordre aux arrières du RMB.


 
Les recrues US...
 
Pour accompagner ces deux hommes, le recrutement NJFL qu'a fait Julien Espinosa est un savant mélange de très expérimenté et moyennement expérimenté, mais aussi de jeunes joueurs.
 
Bernard King a fait son retour en France ! Ancien élément renommé de l'ASVEL, du Havre, Nancy ou encore le CCRB et Roanne en Pro B, il a à son actif 104 matchs de saison régulière ! Mais cette année est peut être celle de trop pour le natif de Gibsland qui en 11 rencontres a produit 4.5 pts - 1.8 rebonds - 3.5 passes et 4.9 d'évaluation, bien loin du niveau de sa dernière saison en Pro A (STB 2012-2013) où il tournait à 17.4 d'évaluation. Lors de son absence de plusieurs semaines suite à une déchirure, des rumeurs ont annoncé son départ imminent, aussitôt démenties par son représentant... King est donc toujours en course. Paul Carter jouait en Finlande la saison dernière et il est aussi passé par le Mexique, Chypre, la République Dominicaine, Israël ainsi que la NCAA dans sa carrière débutée en 2011 ! Beaucoup de changements de club pour ce garçon de 28 ans qui découvre la Pro A. Avec 2m05 au poste de pivot, il offre 12.4 pts - 5.8 rebonds - 1.9 passes et 13.0 d'évaluation.
 
La jeune recrue US est Akil Mitchell qui jouait la saison dernière en NBA D-League en sortie d'université. Il tourne à 9.4 pts - 7.4 rebonds - 1.9 passes et 14.0 d'évaluation, ce qui est très prometteur pour un "presque rookie" qui découvre l'élite Française.
 
Les JFL, là encore du mélange !
 
Moustapha Fall, le jeune pivot de 2m18, champion de France Pro B avec Monaco la saison dernière s'est blessé et c'est fort dommageable car il réalisait une superbe saison jusqu'à ce moment-là. Pour le remplacer durant son absence, Julien Espinosa a favorisé l'expérience et c'est l'ancien de Nancy, Roanne, ASVEL, Bourg, Paris, double Champion de France (2008 et 2011) et ancien All Star, Victor Samnick qui a signé fin décembre. En rotation (19 minutes) il apporte 3.7 pts - 4.7 rebonds - 5.3 d'évaluation.
 
Mamoutou Diarra, ancien international Français, a lui aussi un sacré bagage à proposer. Il a certes joué en France (Paris, Chalon, Roanne, Cholet, Orléans) mais aussi en Grèce (Salonique) et en Italie. Redescendu en Pro B pour prendre du temps de jeu avec Antibes le revoilà dans l'élite avec un apport de 4.8 pts - 2.1 rebonds - 5.3 d'évaluation.


 
Autour de ces hommes plusieurs jeunes gravitent à commencer par Frédéric Bourdillon, qui avait fait ses premiers pas en pro avec Antibes en sortie du Centre Fédéral ; il a ensuite joué à Chalon avant de partir en NM1 à Charleville-Mézières (puis Pro B avec l’Etoile) et Rueil. Boris Dallo ancien joueur de Poitiers et du Partizan Belgrade est revenu en France cette année, fort de son expérience de deux ans en Serbie, il propose 5.8 pts - 2.7 rebonds - 2.3 passes et 7.4 d'évaluation à bientôt 22 ans.
Soma Samake, Damien Blagojevic et Gracin Bakumanya complètent l'effectif.
 
En bref...
 
UR-GENCE ! Le RMB doit l'emporter car certains concurrents directs sont en train de se réveiller. Il faut balayer les doutes et se jeter dans la fosse aux lions avec le couteau entre les dents. La fin de phase aller doit se terminer sur une bonne note car ensuite, pour les équipes de bas de classement, ce sera un combat impitoyable pour se maintenir dans l'élite. Le sprint final, c'est quasiment dès maintenant !



 
17ème journée : Antibes/Rouen – Vendredi 15 janvier à 20h30 à l'Azur Arena.

(Match Espoirs à 17h30)
 








RETROUVEZ-NOUS ÉGALEMENT SUR
        
Vincent Couty

 Photos: Olivier Sarre / LNB