SAISON 2017-2018
Le 27 février 2016
Soirée cauchemardesque...

Pro A - Le Rouen Métropole Basket a subi une nouvelle défaite ce vendredi soir face à l’ASVEL (65-99) et s’enfonce ainsi un peu plus dans les bas-fonds du classement de Pro A. 
 
Il n’y a pas eu match hier soir sur le parquet du Kindarena. Dans une soirée que l’on peut qualifier de cauchemardesque, les Rouennais ont tout d’abord perdu Abdoulaye M’Baye, probablement pour le reste de la saison. Sur un rebond offensif, l’ailier du RMB est mal retombé, en témoigne le cri glaçant poussé par le joueur. Sorti sur civière, celui qui était revenu d’une rupture des ligaments croisés du genou après neuf mois d’indisponibilité et un travail acharné pour revenir à son niveau est donc reparti pour une nouvelle période hors des terrains. Navrant.
 
Complètement sonnés par cet évènement et obligés d’évoluer à 6 (pros) pour le reste de la partie, les coéquipiers du capitaine Mipoka se sont logiquement laissés distancer dans premier quart, la Green Team profitant de la classe internationale de Kahudi (18 pts à 8/8 dans cette période) pour prendre ses distances (17-34, 10’).
 
Touchés mais pas abattus, les hommes de Rémy Valin provoquaient des fautes pour rester dans le coup (27-38, 15’) face à un adversaire, éliminé cette semaine en FIBA Europe Cup cette semaine certes, mais bien déterminé à faire le boulot sur les bords de Seine. Mais aussitôt l’ASVEL exploitait la maladresse et des errements défensifs Normands pour en remettre une couche sous l’impulsion de Meacham à mi-distance (34-55, 20’).


Ron Lewis, ici face à Jean-Charles, auteur de 17 poinst hier soir.
 
Aux retours des vestiaires le match continuait sur le même rythme et la messe semblait être dite un peu plus tôt que prévu. Quelques coups d’éclat de Solo Diabaté et un gros dunk d’Alain Koffi réveillait le public (42-64, 25’), tout comme l’entrée d’Issa Dieng qui signait ses premières minutes en Pro A. Mais l’équipe de JD Jackson enfonçait un peu plus le clou sur des tirs longue distance de Chassang ou Choquet, ou encore le step-back facile de Lang. Avec 64% de réussite aux tirs (contre 42 pour le RMB), l'ASVEL remportait cette rencontre sans forcer, score final 65-99.
 
Et pour ne rien arranger, Châlons-Reims, concurrent direct dans la course au maintien, est allé gagner au Paris-Levallois (99-101, a.p.) et compte désormais trois victoires d’avance... Cauchemardesque on vous dit…

 

À ROUEN, ASVEL BAT ROUEN MÉTROPOLE BASKET 99 à 65 (
34-17 | 21-17 | 15-19 | 29-12
Arbitres: MM. Gueu, Delaune et Jeanneau.
 
ROUEN : 24 paniers (dont 2 sur 18 à trois points) sur 57 tirs - 15 lancers francs sur 21 tentés - 26 rebonds - 14 passes décisives - 9 balles perdues - 14 fautes personnelles.
Marqueurs: Tsintsadze (6), Yabusele (9), Ponsar (2), Mipoka (5), Mbaye (4), Lewis (17), Diabate (9), Koffi (13).
 
LYON-VILLEURBANNE : 41 paniers (dont 13 sur 21 à trois points) sur 64 tirs - 4 lancers francs sur 5 tentés - 32 rebonds - 26 passes décisives - 9 balles perdues - 18 fautes personnelles.
Marqueurs: Galliou (5), Chassang (7), Choquet (8), Lighty (10), Meacham (14), Jean-Charles (2), Lang (18), Andersen (6), Watkins (4), Kahudi (25).
MVP : Charles Kahudi avec 25 points, 6 rebonds, 7 passes et 38 d’évaluation.
 
Les statistiques complètes ---> http://bit.ly/21pinAH







RETROUVEZ-NOUS ÉGALEMENT SUR
        
 CB
 Photos: A-D.Lamour - CDP Media