SAISON 2017-2018
Le 13 mars 2016
J23 - Rouen la tête haute...

Pro A – Diminués par l’absence d’Alain Koffi (grippé), les Rouennais ont tout de même livré une prestation exemplaire ce samedi au Rhénus Sport de Strasbourg, insuffisant toutefois pour battre l’ogre Alsacien (84-71).
 
27-20 | 45-41 | 68-58 | 84-71
 
Le premier quart débute sur un triple de Ron Lewis qui donne le ton ! Le ton ? Oui car ce premier quart sera placé sous le signe de l'adresse et à ce jeu-là, les locaux vont rapidement se mettre dans le bain en posant un 7-0 à la suite du premier panier du RMB. Le collectif de la SIG est très fort dans cette première période (33 à 15 à l’évaluation collective après 7 mn) mais Jean-Michel Mipoka montre la voie derrière l'arc pour éviter à son équipe un trop gros déficit. Le jeu de passe Strasbourgeois est très efficace avec de belles transitions extérieur/intérieur. Rouen semble sombrer en se retrouvant à -8 mais finit pas recoller à -4. Des pertes de balles donnent confiance aux rouges et blancs qui repartent à +7 à la fin des 10 minutes.
 
Lewis et Solo Diabaté vont rentrer deux triples pour débuter la seconde période. Vincent Collet demande un temps-mort afin de recadrer ses troupes moins d'une minute après la reprise du jeu. Rouen est à -3. Le jeune Frank Ntilikina rentre une flèche corner gauche qui remet la SIG dans le droit chemin mais Guerschon Yabusele allume lui aussi de loin à la conclusion d'une belle fluidité de passe de la part de ses coéquipiers. Rouen manque plusieurs fois l'occasion d'égaliser, un constat d'autant plus rageant que la défense concoctée par Rémy Valin met clairement la SIG dans le dur en l'obligeant à tirer de loin. Les locaux vont trouver quelques parades avec des positions sous le panier. Le RMB semble alors dans l'incapacité de faire basculer le match dans son sens et de profiter pleinement d'une équipe adverse pas à son aise face à la résistance Normande. Juste avant de rentrer aux vestiaires la possession offensive de Rouen sera un fiasco, tandis qu'en deux secondes Kyle Weems tente de donner plus d'air aux siens, ratant le panier mais réclamant la faute... en vain. Les deux formations se séparent sur le score de 45 à 41.
 
PUIS LES NORMANDS S’ESSOUFFLENT…


 
Pour la reprise, Weems réussit ce qu'il avait manqué quelques minutes plus tôt. Il ouvre la marque du quart à 3 points. Mais il ne faut pas s'y tromper, la SIG est à la peine et à force de tenter le coup, Rouen va finir par égaliser (50-50) avec un dunk de Gueschon Yabusele qui rate le lancer de son &one, un tir qui aurait donné l'avantage. Strasbourg réagit et repart de l'avant, aidé par une faute technique de Diabaté qui permet à Strasbourg de se retrouver à +7. Le vent semble tourner définitivement car les Alsaciens enquillent un 17-4 qui les mène à +13. Rouen ne rentre plus rien et subit la fin du quart.
 
Le dernier round sera à l'image du match au final... un goût amer dans la bouche de l'équipe visiteuse qui, consciente d'être capable de bousculer une SIG pas vraiment à la fête qui subit la grosse défense de Diabaté et ses interceptions à la chaine. Tout reste possible pour Rouen qui se retrouve à -5 juste avant le money-time, mais Bangaly Fofana conclu un alley-oop qui donne le ton de la fin de rencontre. La SIG s'installe de nouveau dans la confiance avec la salle acquise à sa cause. L'écart final ne reflète hélas pas la physionomie du match et il traduit de nombreux regrets qu’on pourra avoir du côté du RMB qui, sans Alain Koffi grippé, a donné bien du mal au leader de Pro A.
 

À STRASBOURG (RHÉNUS SPORT), SIG BAT RMB 84-71
27-20 | 18-12 | 23-17 | 16-13
Arbitres: MM. Hosselet, Vansteene et Soares

STRASBOURG : 34 paniers (dont 9 sur 21 à trois points) sur 55 tirs - 7 lancers francs sur 10 tentés - 33 rebonds - 27 passes décisives - 13 balles perdues - 25 fautes personnelles - 1 joueur sorti: Fofana.

Marqueurs: Beaubois (17), Leloup (2), Ntilikina (5), Weems (22), Duport (16), Collins (6), Lacombe (4), Campbell (4), Fofana (8). 

ROUEN : 24 paniers (dont 10 sur 27 à trois points) sur 58 tirs - 13 lancers francs sur 19 tentés - 25 rebonds - 15 passes décisives - 9 balles perdues - 16 fautes personnelles.

Marqueurs: Tsintsadze (6), Lewis (19), Yabusele (12), Diabate (15), Mipoka (14), Michel (2), Ponsar (3). 
 
Les statistiques complètes ici ---> http://bit.ly/1P5RCVB
MVP du match : Kyle Weems (22 points à 9/14, 5 rebonds, 4 passes pour 25 d’évaluation) 






RETROUVEZ-NOUS ÉGALEMENT SUR
        
Vincent Couty

 Photos: Ann-Dee Lamour / CDP Media