SAISON 2017-2018
Le 30 mars 2016
Le RMB méritait meilleure issue

Pro A – Diminués par les absences de Jean-Michel Mipoka et Giorgi Tsintsadze, tous deux blessés, les joueurs du Rouen Métropole ont livré une prestation héroïque face au BCM Gravelines-Dunkerque mais se sont toutefois inclinés suite à une faute plus que litigieuse dans l’ultime seconde du match (84-85).

Compte tenu de la défaite du SLUC Nancy face au Paris-Levallois, la victoire du RMB aurait été la bienvenue dans ce bas de classement Pro A. Après un match majoritairement mené par les visiteurs, les pensionnaires du Kindarena ont fait plusieurs  belles remontées dont une en toute fin de rencontre, pour échouer d'une manière qui peut laisser bon nombre de personnes dubitatives...

13-24 | 38-45 | 62-68 | 84-85

  
Le premier panier sera pour le compte de Fabien Paschal servi par Andrew Albicy dès la première action de la rencontre. Pour l'ouverture du score côté Rouen il faudra attendre un peu plus et c'est Alain Koffi qui va inscrire les premiers points de son équipe. Le BCM reste en tête par la suite, autorisant cependant aux locaux une égalité 6-6, mais attendant un moment plus opportun pour s'offrir un avantage plus conséquent. Cet instant viendra avec la fin du quart, un passage lors duquel Tyrone Brazelton se changera en distributeur automatique de passes décisives et occasionnera 6 pts sur offrandes et 2 pts sur tir dans le 10-0 qui clôturera cette première période et mettra les locaux à -11 (13-24).


Alain Koffi, auteur d'un double-double hier soir (17 points, 10 rebonds, 23 d'évaluation)
 
Dans le deuxième quart, Rouen va dans un premier temps subir l'impact d'une équipe adverse mise en confiance par les premières dix minutes. Mais Alain Koffi, Solo Diabaté et Devin Oliver vont donner un nouveau souffle aux hommes de Rémy Valin et lorsque le jeune Carl Ponsar rentre un triple pour ramener la différence sous la barre des 10 pts, tous les espoirs semblent alors permis. Rouen va rentrer un 7-0  pour revenir à -5 mais Andrew Albicy de loin allume de nouveau la mèche. Une balle perdue de Ron Lewis permet au BCM de s'offrir de nouveau 10 pts d'avance en un rien de temps. Rouen limitera la casse avant de rentrer aux vestiaires. Les Nordistes sont en tête de 7 pts (35-45).
 
AU-DELÀ DU CRUEL
 
Au retour de la pause le combat va faire rage. Rouen plus décidé que jamais à mettre fin à sa disette de victoire insiste... le BCM ne se laisse pas faire à l'image du duel from downtown entre Albicy et Lewis mais le momentum est en faveur des locaux qui reviennent à -3. Les joueurs de Christian Monschau reprennent de l'élan mais avec un 9-2 en fin de quart, Rouen revient une fois encore à -3 jusqu'à ce que Jordan Aboudou marque à 3 pts avant d'attaquer le dernier round (62-68).


L'un des 3 arbitres à sifflé une supposée faute de Yabusele sur Brown à 8 dixièmes de la sirène.
 
Avec un 6-0 Rouen revient à égalité, une situation que l'équipe n'avait pas vécue depuis le premier quart. Les Maritimes vont encore une fois réagir grâce à Steven Gray et Andrew Albicy en artilleurs et Graham Brown qui pousse son équipe à +9 au début du money-time. Devin Oliver et Ron Lewis vont alors marquer de loin. Ce dernier rajoutera deux lancers et un nouveau triple audacieux à 15 secondes de la fin pour mettre les deux formations à égalité... la dernière action sera pour le BCM et il faut bien avouer qu'elle est mal embarquée ! Steven Gray manque de perdre la balle dans les pieds d'Alain Koffi puis sert Brown dans la raquette... Guerschon Yabusele s'interpose et empêche le pivot Gravelinois de s'emparer de la balle, ce dernier ne s'avouera pas vaincu et trouvera bon de tomber pour obtenir un cruel lancer à 0.8 secondes de la fin de rencontre. Il marquera sur la ligne et donne au BCM une victoire hélas contestée, score final 84-85.

 


AU KINDARENA, GRAVELINES-DUNKERQUE BAT ROUEN 85 À 84
24-13 | 21-25 | 23-24 | 17-22
Arbitres: MM. Bourgeois, Jeanneau et Mortz
 
ROUEN : 24 paniers (dont 9 sur 23 à trois points) sur 59 tirs - 27 lancers francs sur 33 tentés - 36 rebonds - 22 passes décisives - 14 balles perdues - 20 fautes.
Marqueurs: Oliver (8), Lewis (27), Yabusele (10), Diabate (11), Koffi (17), Michel (4), Ponsar (7).
 
GRAVELINES : 30 paniers (dont 9 sur 21 à trois points) sur 66 tirs - 16 lancers francs sur 20 tentés - 36 rebonds - 17 passes décisives - 13 balles perdues - 21 fautes.
Marqueurs: Albicy (14), Sy (16), Brown (11), Aboudou (12), Gray (18), Brazelton (2), Mukubu (2), Paschal (7), Morency (3).

Les statistiques ---> http://bit.ly/1pINO7O
MVP du match : Graham Brown avec 11 points, 14 rebonds et 21 d’évaluation.



 








RETROUVEZ-NOUS ÉGALEMENT SUR
        
Vincent Couty

 Photos:  Ann-Dee Lamour / CDP Media