SAISON 2017-2018
Le 16 December 2017
4 à la suite

 

VICTOIRE 98/96 !

Portés par Amin Stevens auteur encore d’une grosse performance (26 points, 5 rebonds, 3 passes et 31 d’évaluation en 32 minutes), les Rouennais ont arraché la victoire dans le money time grâce à un drive d’Obi Emegano au terme d’un match serré. Les joueurs d’Alexandre Menard sont sur une série de 4 victoires consécutives et également sur une série de 4 victoires consécutives à l’extérieur.
Ils se voient récompensés par un Top 8
Rendez-vous mardi 19 décembre à 20h30 au Kindarena pour la réception de Lille 
DERNIER MATCH À DOMICILE EN 2017, VENEZ NOMBREUX SOUTENIR NOTRE BELLE EQUIPE DU RMB 


 

 

Retrouvez le résumé du match ici:
http://www.lnb.fr/fr/LNB-TV/1000002/Video/7435/Pro-B-J9-Charleville-Mezieres-vs-Rouen

Le mot du coach de Charleville - Alex Casimiri : « A une possession de la victoire.. ».

 

« C’est passé super près. Cette fois, on a été à une possession de la victoire. Mais c’est encore tombé du mauvais côté. Dommage qu’on n’ait pas gagné les duels ou les un contre un. On a vraiment des lacunes dans ce secteur du jeu. On mène pourtant de neuf points avant d’aborder le money-time et en espace de deux minutes, Rouen recolle au score sur de gros, gros tirs à trois points. On a aussi laissé trop de points sur un manque de communication et de mobilité ainsi que  sur les replis défensifs. On a encore été dominé dans la raquette. Il faut arrêter d’encaisser autant de points à chaque rencontre. Il est aussi regrettable qu’en étant au fond du classement, on n’est pas sifflé de la même manière que les autres équipes. Et quelque part, on souffre aussi de cela. Maintenant, il faut rester positif et continuer de travailler. »

 

 

Le mot du coach - Alexandre Menard: « On a joué avec le feu.. »

 

 «On a joué avec le feu et on a failli se bruler très, très fort. Savoir finir fort les matches, c’est un peu le propre de cette équipe. J’ai l’impression qu’on aime bien se faire peur. Mais il faut donner beaucoup de crédit à cette équipe de Charleville, elle est très talentueuse en attaque et n’est pas vraiment à sa place. Et on a laissé les Carolos prendre confiance et développer leur jeu de transition ce qui leur a permis de nous perturber jusqu’à la fin. Mais on a presque l’habitude de ce genre de scénario et on aime ce genre de situation. J’aimerais tout de même qu’on gagne des matches avec un peu plus de confort. Ca serait bien pour nos cœurs. ».






 


Aucun texte alternatif disponible.